Cover sortie 25 février 2019 Laius Avant-Matin

L’identité visuelle 2/6

Pas de sortie d’album sans un univers graphique tout autour qui l’enveloppe. Pour cela, j’ai un pro en la matière avec le spécialiste de l’identité visuelle : « Didier-Conseil ».

De la pochette au rond du disque en passant par le livret, chaque page compte.

L’objectif est de réussir à établir une cohérence visuelle d’ensemble plaisante sans mettre ma tête en pleine page.

Pourtant, il faut bien proposer un visuel qui interpelle le public et qui lui donne réellement envie d’écouter les chansons de l’album.

On a donc choisi les codes du livre littéraire même si c’est un album musical. Cela renvoie à l’idée que chaque chanson a été bien travaillée au niveau des paroles.

L’importance du texte prend donc ici tout son sens. D’autant plus, qu’ils sont en français.

Après avoir acté ce point, le travail sur le logo, la mise en page des différentes parties du CD, le nombre de pages consacré au livret, l’écriture des remerciements, la police de caractère, la récupération des mentions obligatoires, la photographie, etc. ont été des choix mûrement réfléchis et souvent délicats à faire avec le concepteur graphiste.

Puis le « chemin de fer » se dessine, les éléments graphiques se mettent en place dans notre tête et sur l’ordinateur. C’est le temps de la relecture et de l’affinage. Une belle idée en amenant une autre, c’est ainsi que l’univers graphique s’installe progressivement… ainsi va la vie.

Puis, arrive la question de l’avant-propos : qui pour m’aider ? C’est tout de même l’ouverture de l’album. Il faudra un propos qui swing, une de ces présentations qui cognent sans faire mal à la tête…

A suivre les Loulous.

Laïus.

Share on facebook
Share on twitter
Share on google
Share on print
Share on email
Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :